L'ampoule basse consommation un danger ?

Peut-on réellement dire que l'ampoule basse consommation est un danger?

 

 Il est vrai que du mercure est présent dans ces ampoules mais en très petite quantité, cependant il est nécessaire à leurs allumage. Mais cette quantité est moindre en comparaison de certains produits de la vie de tout les jours (piles à bouton).

 Certains diront que les ondes des ampoules basse consommation sont dangereuses. Il est vrai que celles-ci émettent des ondes et peuvent s'avérer néfastes à des conditions extrêmes et à une distance de moins de 20cm, des risques tel que des dégâts pour la peau et les yeux.

  "Ces lampes ne sont pas faites pour être collées à la joue , dès qu'on s'éloigne, le champ magnétique est considérablement diminué"[Syndicat de l'éclairage]

 

Avantages et inconvénients des ampoules basses consommations

Tout dans ce monde possède des avantages et des inconvénients. Etudions donc ceux des ampoules basse consommation.

 Du point de vue des consommateurs, la qualité de la lumière est supérieur et la consommation électrique est réduite (environ 80%).

          Des avantages pour le consommateur mais aussi pour l'environnement, les ampoules basse consommation diminuent les gaz à effet de serre en consommant 75% d'énergie en moins. De plus un ioniseur est intégré pour détruire les particules en suspension dans l'air et 93% de l'ampoule basse consommation peut être recyclée.

 Cependant, les ampoules basse consommation n'ont pas que des avantages.

          Des inconvénients car malgré qu'elle soient recyclabes à 93% il reste néanmoins difficile à cause des composants électroniques et de la présence du mercure. L'effet stroboscopique ( illusion d'optique généré par le courant alternatif) peut être dangereux pour les yeux. La lampe basse consommation émet également un rayonnement radioélectrique (ondes électromagnétique mesuré en Gauss). De plus son éclairage reste froid  et le coût à l'achat est assez élevé.

 

Les différents types d’ampoules

Les ampoules sont classées dans un tableau de façon à voir celles qui consomment le plus d’énergie et celles qui en consomment le moins. Elles sont notées avec des lettres, de A (lampes qui consommes le moins d’énergie), jusqu’à G (celles qui en utilisent le plus).

 

Voici un tableau récapitulatif des classes d’énergie en fonction de leur efficacité et leur type de lampe.

 

 

Le 23 octobre 2008, dans le cadre des engagements du Grenelle de l’Environnement, une convention a été signée entre le Ministère du Développement et différents acteurs de la grande distribution et du bricolage pour le retrait définitif de la vente des ampoules à incandescence

30/06/2009 : retrait des ampoules à incandescence ≥ 100 W.
31/12/2009 : retrait des ampoules à incandescence ≥ 75 W.
30/06/2010 : retrait des ampoules à incandescence ≥ 60 W.
31/08/2011 : retrait des ampoules à incandescence ≥ 40 W.
31/12/2012 : retrait des ampoules à incandescence ≥ 25 W.

 

Néanmoins, les ampoules, sauf les ampoules à incandescence et halogène, contiennent des substances dangereuses et doivent donc absolument être recyclées. Elles sont donc soumises à une éco-contribution, qui finance un circuit de collecte et de recyclage dédié.

 

Le remplacement des ampoules à incandescence par des « lampes basse consommation » permettra à la France d’économiser 8  térawatts-heures de consommation d’électricité (soit deux fois la consommation annuelle d’électricité des habitants de Paris.

De plus, l’utilisation d’ampoules à incandescence doit être remise en cause pour des raisons énergétiques, écologiques et économiques :

  • avec une ampoule à incandescence, seule 5 % de l’énergie est transformée en lumière, le reste étant transformé en chaleur ;

  • les ampoules à incandescences ont une durée de vie limitée (environ 1 000 heures) ;

  • les ampoules à incandescence ont un coût à l’achat faible, mais elles consomment 4 à 5 fois plus d’énergie qu’une lampe dite "basse consommation" et ont une durée de vie de 6 à 10 fois plus courte (voire 15 fois pour une ampoule "professionnelle")

En comparaison, l’ampoule à incandescence revient beaucoup plus cher à son consommateur de part son coût à l’achat et son coût de consommation. En revanche, les lampes basse consommation sont plus cher à l’achat mais leur consommation d’électricité est beaucoup moins élevée.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×